Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Valerette Altiski

Course de ski alpinisme

Festival français au Valerette Altiski

Publié le 28 Janvier 2018 par Valerette Altiski - Claude Défago

Manche de la Coupe suisse de ski-alpinisme, le Valerette Altiski a  été le théâtre d’un véritable festival des skieurs français. Déjà vainqueur en 2016, l’ex-pensionnaire de l’équipe de France, Didier Blanc, n’a laissé à personne la possibilité de lui contester la victoire. Chez les dames, Valentine Fabre, membre de l’équipe de France a, elle, aussi dominé l’épreuve. Disputée dans des conditions difficiles, la course des hauts de Monthey (VS) a une nouvelle fois séduit les 500 concurrentes et concurrents qui l’ont affrontée. 

Après les pluies qui ont marqué le début de la semaine écoulée, les organisateurs du Valerette Altiski ont craint le pire. Neige croutée et marquée par l’écoulement de l’eau, manteau instable… il a fallu un gros travail de préparation et un petit coup de froid salutaire pour faire de cette épreuve une réussite : « hormis la première descente qui était difficile à skier, tout le reste du parcours était parfait » reconnaissait le vainqueur, Didier Blanc. Un sentiment partagé par sa compatriote Valentine Fabre : « on m’avait dit  cette course très technique. Elle l’est vraiment. C’est une toute belle course et je suis heureuse de l’avoir remportée ».  

Sur le podium des hommes, les observateurs remarqueront la très belle performance de Pierre Mettan, membre du Swiss team, deuxième du classement scratch et premier des espoirs. Il précède le Grisons Marco Wildhaber, peu connu en Suisse romande mais qui a été enthousiasmé par cette épreuve.  

Chez les dames, pas de réelle surprise puisque la Chamoniarde Valentine Fabre était favorite et n’a laissé aucun espoir à ses adversaires. En l’occurrence, c’est Ilona Chavaillaz, de Sommentier (FR), qui a pris le poste de première dauphine, elle qui « aime les courses longues et techniques ». Après avoir quitté le Swiss team pour des raisons professionnelles, la Valaisanne Eugénie Tornay a pris la troisième place : « je suis contente car je sors d’une semaine difficile ». 

Au final, le Valerette Altiski 2018 restera la course qui a su séduire plus de 500 concurrentes et concurrents malgré des conditions plus délicates qu’à l’ordinaire. L’adversaire le plus tenace des coureurs restera le brouillard dans le retour sur les Cerniers 

Valerette Altiski

Didier Blanc (fr) et Valentine Fabre (fr)
Didier Blanc (fr) et Valentine Fabre (fr)Didier Blanc (fr) et Valentine Fabre (fr)

Didier Blanc (fr) et Valentine Fabre (fr)

Commenter cet article